mercredi 30 juillet 2014

Cape Cod,MA


Oui, je n'ai pas posté depuis un bail. c'est que je travaille dur, voyez-vous (hahahahahahahahaha).


Donc Cape Cod. Cape Cod, c'est ça:


 Et ça se trouve ici:


6h de route de Montréal, sans compter la frontière. C'est là qu'on est parti en vacances.

Environ 1h30 en-dessous de Boston, dans le Massachussetts, et au-dessus des Hamptons.
John Fitzgerald Kennedy en avait son lieu de villégiature, et c'est à Provincetown, en haut, qu'a accosté le Mayflower en son temps.

Y'a pas mal d'animaux, tels que des baleines franches, à bosses, ou des phoques, et plein d'oiseaux (des mouettes, mais pas que). Y'a aussi une ville qui s'appelle Sanwich, comme les îles, et une île célèbre pour ses richissimes habitants: Martha's Vineyard (Oui, l'île s'appelle "les vignobles de Martha"... spécial).

Comme l'usine à Jets privées de Monsieur A fermait ses portes pour les vacances estivales, on en a profité pour prendre une semaine quelque part cool.
On voulait retourner à San Francisco, mais les billets d'avions nous ont un peu refroidis, en les prenant 3 semaines avant de partir en plein été.
On voulait quand même de l'océan et des plages de sable blanc, donc on a loué un cottage, et on est parti, le nain sous le bras (enfin dans son siège auto).

voiture: ok.
On a roulé jusqu' à la frontière, soit environ 1h, et là, à 7h10 du matin, on a attendu...2h30. Parce qu'évidemment TOUS les canadiens avaient décidé de partir en vacances aux US en même temps que nous. Et qu'un mec devant nous est tombé en panne pile au moment de passer la douane (ça a compté pour 10 minutes sur les 2h30, soit seulement 7% du temps).
Ensuite on a roulé, roulé, roulé... en passant à coté de Montpelier:

(Vermont)
D'un drôle de building à Boston:


Et on est arrivé!


on a trouvé notre maison:


(sur cette photo il pleuvait)
la vue du jardin était cool:






On  fait du vélo pour aller à une super plage (14 miles aller-retour, soit 22km):







(ouais on y est allé plusieurs fois de suite, on est des fous)




On a mangé des Fish&chips:


Visité le mémorial de JFK:


fait du kayak dans la baie en dessous de chez nous:




Visité Boston (dans un autre post)
Bronzé
fait les magasins, etc etc
et ensuite on est rentré, et on a mis 20 minutes pour passer la frontière canadienne à 22h le samedi soir.

Bilan: très bonne semaine. Mais la prochaine fois on partira deux fois plus longtemps!

mardi 15 juillet 2014

Résidence permanente.

Depuis un moment déjà, on avait le projet d'être Résident Permanent du Canada. Avec un R et un P majuscule, parce que tout de même, c'est important.

Donc la "Èrpé", qu'est ce que c'est?
Pour faire hyper court, c'est un statut qui nous permet de  rester toute la vie au Canada (sous réserve d'être présent au moins l'équivalent de 2 ans sur 5, par période de 5 ans), de travailler pour n'importe qui, de même pas travailler si on veut, etc.
Les deux choses qui distinguent ce statut de la citoyenneté, c'est que cela ne donne pas le droit de vote, ni de passeport canadien.
On va donc avoir une carte de résident permanent, et on est donc considéré comme des vrais résidents, pas temporaires.

ça nous donne droit à certains trucs niveau crédits d’impôts, des droits pour contracter des prêts immobiliers, etc.

Donc ce sésame de la vie canadienne forever nous a quand même pris 26 mois, coûté la modique somme de 3600$ (environ 2800$), et fait rassembler des papiers les plus farfelus, parmi lesquels nos bulletins de notes depuis le collège (donc collège, lycée, études supérieures... tous les trimestres, tous les diplômes, TOUT!), des attestations de tous les emplois qu'on  a occupé depuis les 10 dernières années, petits boulots et stages compris, toutes nos sorties de territoire (avec les dates d'entrées et de sortie exactes), y compris tous les week ends aux US, en france et hors de France, ainsi que les raisons de voyage, etc, sur les 10 dernières années aussi, et encore tout un tas de trucs tous plus compliqués les uns que les autres à obtenir. C'est un marathon de la vie, mais version XXL!

donc voilà le fameux papier, qu'on doit présenter à l'immigration en rentrant de notre prochaine week-end aux States (oui, parce que les bureaux de l'immigration se trouvent aux frontières...), c'est à dire d'ici 10 jours!


Une erreur est survenue dans ce gadget