dimanche 25 août 2013

Montpelier, Calais, Vermont et AirBnB

Comme c'est l'été et qu'on a eu de la visite, on a décidé de faire des Vacances-express.

Les Vacances-express, dont le terme et le concept seront bientôt déposés, est plus qu'un simple week-end aux États-Unis, c'est un état d'esprit.
La famille DdC a pris l'avion pour venir passer 2 super semaines au Canada, visiter la nouvelle famille royale (nous, quoi), et les belugas (les deux sujets n'ont rien à voir, inutile de chercher un lien).

Le problème du Canada, parce qu'il y en a un (je parle que du Canada, le Quebec, lui, il en a plein, et en plus puissance 1000), c'est que les vacances peuvent se compter sur les doigts de la main. Des deux mains, certes, mais c'est tout de même peu.

Monsieur A n'est pas en vacances, il stagifie au service de l'eau potable de la ville de Montréal (non, ce n'est pas lui qui a rendu l'eau impropre à la consommation), et moi-même non plus, je m'emploie à faire fructifier ma carrière de future PDG du monde (pas le journal, la terre). Et puis c'est tellement surfait les vacances, on est au-dessus de ça.

En plus, Tante Nolwenn est venu aussi nous visiter, mais on l'a invité pour qu'elle puisse ajouter une expérience de "jeune fille au pair outre-atlantique" à son CV. D'ailleurs elle part demain, c'est affreux il faut absolument qu'on s'en achète une (d'au pair, pas de Tante Nolwenn, heureusement il n'en existe qu'une).

Donc on était 8, et on voulait un truc sympa, pas trop loin, dans la nature, et pas en camping. Moi j'aurais bien aimé le camping, mais certains du groupe n’étaient pas franchement pour (je tairai les noms). Finalement, on a trouvé une super cabane au bord d'un lac, une maison de vacances de Tom, originaire de New-York mais vivant en Floride, parfaite pour pêcher ou faire du canoë, en surplomb d'un lac. Pas de chance on avait pas de canoë, et on a pour habitude de pêcher nos poissons au supermarché.

Comme on est des gros craneurs de la vie, on avait loué une Infinitii EX et une Cadillac je sais plus trop quoi (je suis pas non plus journaliste auto). D'ailleurs l'Infiniti, en dehors du fait qu'elle fait un bruit proche d'une Lamborghini à l'accélération, est nulle. Pas de place pour les jambes, pas de coffre, merdique, merdique, merdique.

une Infiniti, de face


On est passé par un petit poste frontière samedi matin, celui de Morse Line's, en rase campagne, et personne. Pas de bol on y est bien resté une heure, la douanière nous ayant pris en grippe et ayant decidé de nous faire poireauter avant de nous faire notre I-94, papier vert d'exemption de visa US permettant de se promener sur leur territoire pendant 3 mois. On a ensuite tracé notre route jusqu'à la cabane, située à Calais, VT. Pas le Calais de Confessions Intimes (pardon aux familles, tout ça), le Calais des américains.

On a fait exprès de ne pas prendre d'autoroutes pour faire découvrir la campagne amerloque aux DdC, avec forêts, énormes fermes et énormes pick-up. On a été servis!
Après avoir roulé sur de la piste (oui, de la piste, c'est à dire une route sans revêtement goudronné, que de la terre... ça avait beau avoir été indiqué sur ma carte routière à l'aide de pointillés, rouler sur une route en terre dans le pays soit-disant le plus développé du monde c'est étrange), on a trouvé notre lac, des maisonnettes, et en haut d'un autre chemin (un vrai cette fois, avec des cailloux), notre maison bleue, adossée à la colline.


"je surveille les bières, c'est bon"

une maison

des baies

une cabane

Un Edgar

Attention danger: enfants

les voisins

en face

en face

une souche

des champignons frites
 

Comme on se caillait, et qu'on se faisait manger par des moustiques dehors et qu'il faisait un temps très merdique médiocre, on est allé visiter Montpelier, VT, capitale du Vermont, et chercher de quoi faire un barbecue (parce qu'on est en amérique, t'as pas de barbecue dans ta résidence secondaire, t'as raté ta vie.
C’était sympathique, pas mal de drapeaux des vétérans du Vietnam (un peu glauque ce noir), et des sympathiques magasins.


des pompiers

une voiture géante

des bas de contention (??)

le soir on s'est fait un bbq avec les moustiques, mais on a quand même pu manger du gruyère fondu sur des piques, unique intérêt des barbecues (avec celui d'enfumer ton voisin), pendant qu'Evariste dormait (il faisait pas hyper chaud).



Le lendemain on a fait une ballade à pied dans les environs, on a eu une grosse averse, et on est rentrés tranquillement en s'arrêtant à Venise-en-Quebec, appelée de la sorte à cause de ses inondations mémorables.
C'est au bord du lac Champlain, on en a donc profité pour se baigner un minimum, et tester les chaises en plastique en libre accès.


crottes de mouettes









Tante Nolwenn a été tellement contente d'être aux Etats-Unis qu'elle a vomi, plein de fois même. Les maladies tropicales, ça ne lui réussit pas...


Une erreur est survenue dans ce gadget