samedi 25 mai 2013

Des papillons.

A coté de chez nous, à coté du Parc olympique, du parc Maisonneuve et de la piscine olympique, il y a aussi le jardin botanique, le biodôme et l'insectarium.
Le jardin botanique de Montreal, dans lequel on peut skier l'hiver, est un endroit plutôt super beau lors des periodes hors neige.
Histoire d’étaler un peu ma science: le jardin botanique de Montréal est le deuxième plus grand du monde, après celui de Londres. On peut y voir -entre autre- un jardin chinois, un jardin japonais, un jardin des premières nations (des indiens), un jardin des Alpes (toutes les alpes!), un jardin turque, etc. 
C'est plutôt sympa. Il y a aussi des serres tropicales, comme dans tous jardins botaniques dignes de ce nom. Outre le fait qu'en hiver on a l'impression de subitement se retrouver dans hémisphère sud, ces serres abritent différentes manifestations.
Avec Monsieur A, dans le but de s’intégrer à la population locale en allant bronzer lire sur un banc au soleil, on a adhéré au club des "amis du jardin" botanique. On a donc une carte de membre VIP qui nous permet d'aller autant de fois qu'on veut au jardin, sans restrictions.

La dernière exposition/manifestation en date, sur les mois de mars et d'avril, était "papillons en liberté". La grande serre était temporairement l'habitat de divers papillons, tous plus jolis les uns que les autres. Pas vraiment de ceux qu'on en envie d'écraser avec un tue mouche, plutot de ceux qu'on voit dans Ushuaia Nature (enfin, avant que ca devienne une marque de gel douche bon marché).
En tant que parents, qui comme tous les parents de la terre sont persuadés d'avoir enfanté le futur prix Nobel de mathématiques*, on s'est dit que ce serait surement une bonne idée de trainer Evariste-le-nain dans ce truc (et aussi parce qu'ici en dessous de 18 ans on a pas le droit d'entrer dans des bars, donc on peut pas l'emmener boire des bières).
Évidemment, a 3 mois et demi il a pas capte grand chose, mais c'est pas grave.

("ouais, j'suis hyper content. Ça se voit pas?")

On a fait des photos histoire de jouer les touristes japonais pour remplir le blog ainsi que nos disques durs:

Un papillon jeu-de-mot-sur-Stendhal:


Un papillon méchant-des-ténèbres:


Un papillon sac-a-main-à-la-mode:


Un papillon monarque (enfin je crois):


Un papillon qui-aime-bien-les-chutes-d'eau:

 Des chrysalides:





Un papillon-lune (enfin je crois):


Un bar à papillons:



Une crotte vivante avec des cornes:


De l’homéopathie perdue:



Un papillon deltaplane-des-annees-90:


Un papillon Où-est-Charlie:

Un papillon chauve-souris:


Et en se promenant dans le jardin avant de visiter l'exposition, on a vu un renard en vrai! Trop cool, ça me manquait d’être au Canada et de n'avoir vu qu'un putois comme animal le plus gros...


Au cas où vous vous demanderiez ce qu'il est advenu de ces papillons une fois l'exposition terminée; ils partent pour une autre green house ailleurs dans le monde. 
Et histoire d’étaler encore un peu ma science (je sais, c'est insupportable): les papillons ne vivent pas un jour, mais plutôt 8/10 mois. Ceux qui naissent et vivent au Québec pendant l’été migrent ensuite vers le Mexique vers la fin septembre ou octobre. impressionnant.

*Oui, le prix Nobel de mathématiques n'existe pas, je le sais, c'est pour la blague. Selon une espèce de légende que j'ai la flemme de vérifier, Alfred Nobel n'aurait pas créé de prix pour les mathématiques car il haïssait cette discipline, a cause de sa femme, partie vivre avec un mathématicien.

mardi 14 mai 2013

Nouveau job.




Après quelques mois de grève quasi totale de cerveau, j'ai trouvé un nouvel emploi.
Comme d'habitude, je n'ai pas été d'une très grande efficacité dans ma recherche, ayant un problème de concentration extrême dès lors qu'il s'agit de faire des choses contraignantes dans le cadre de ma vie personnelle.
Heureusement, des recruteurs d'une grande bonté ont tout de même pris le temps de regarder plus d'un quart de seconde mon cv, et de me rappeler pour discuter.
Je commence donc le 29 mai à travailler pour un grand nom de la banque canadienne, et même québécoise (avec un logo vert, pour donner plus d'informations). 
Le contenu de ma mission est vraiment intéressant, donc j'ai hâte d'aller voir tout cela, de discuter avec des personnes de plus de 4 mois et de lire des tableaux de stat tous plus ennuyeux les uns que les autres. 
J'ai aussi surtout assez hâte de voir la vue que j'aurai de mon bureau au 17eme étage, et si elle rivalise avec celle que j'avais a Vancouver. Je pense que ça va être dur, parce que c'est être en compétition avec une vue intégrant a la fois un océan, un port de plaisance, une foret et une station de ski, mais on sait jamais. 
S'il y a un krach boursier (dans lequel je décline d'avance toutes responsabilités), je verrai des gens tomber de plus haut, comme des gros grêlons avec des cravates. Ça peut valoir le détour aussi.


(cette image ne reflète évidemment pas mon travail,
au cas où vous vous poseriez la question...
j'aurai surement un ordinateur)

On a aussi trouvé un assez cool appartement dans lequel on emménage dans le courant du mois de juin, donc on est paré pour l’été.  


Une erreur est survenue dans ce gadget