mercredi 16 novembre 2016

Miami.



En avril 2015, on est allé en vacances pour la première fois à Miami.



On y est allé que 5 jours, parce que c'est comme tout, faudrait pas qu'on en profite trop à la fois (non, C'est parce qu'on a pas tant de vacances que ça, surtout avec les cours de Monsieur A).
On est parti aussi avec Cousin S-de-Montréal, parce que plus on est de fous, et plus on rit!

Au choix: ce voisinage...
... ou celui-ci?
On a pris nos billets d'avion, loué une voiture, mis nos maillots de bain et nos affaires d'été dans un sac, et on est parti.

(Oui, c'est flou)


Lecture préféré d'Evariste en arrivant dans l'avion:
la notice de sécurité
3h30 de vol, +30 à 40 degrés par rapport à Montréal en cette saison, une eau à 28 degrés, pas de décalage horaire, des vieux oranges et tout fripés, des parcmètres qu'on peut mettre en français en plus de l'anglais et de l'espagnol (et du stationnement de rue payante entre 7h du matin et 4h du matin, soit une pause de 4h01 à 6h59, youpi)... tout pour des vacances réussies!

Cousin Yacht, qui habitait South Beach (quartier de Miami au bord de la plage, niveau Miami Beach) à ce moment-là, nous a gentiment prêté son appartement car il était à moitié là.
Nous avons eu le luxe de ne pas payer les yeux de la tête un airbnb sur South Beach.
C'était parfaitement parfait, on a fait piscine-plage-piscine-plage-piscine-promenade-everglades-plage-piscine pendant 5 jours.

Le golf en face de chez Cousin Yacht

La piscine sur le toit, c'est pas mal
une rue du district Art deco

la voiture de loc, avec plaque floridienne

un immeuble South Beachien, avec des arbres de Floride devant

parc entre Ocean Drive et la plage à South Beach

Même les back-streets sont cools

En revanche les feuilles mortes sont un peu encombrantes
On est allé à la plage:






La mer est chaude, et hyper claire


On a visité le Memorial de la Shoah : c'était beau, calme, mais triste

(non, cette photo n'est pas symétrique,
c'est une translation)

(oui, l'eau était bleue très foncée, voire noire)




On a aussi visité le jardin botanique juste derrière, qui est en fait juste un jardin, étant donné que les plantes qui poussent à l'intérieur sont les mêmes que celles qui poussent à l'extérieur dans les plates-bandes :





On est allé voir des alligators dans les Everglades : 


cet alligator était à quelques pas de nous, en liberté... scary.


C'était court, mais vraiment agréable. Du coup depuis on y est retourné 2 fois, histoire de se mettre dans la peau d'un "snowbird", c'est à dire un québécois qui déménage en Floride dès les premiers froids pour ne revenir que l'été (on a presque l'âge, à 37 ans près, voire dans 63 ans pour le nain), et c'est toujours aussi cool. 
En gros, c'est un peu comme si on habitait Paris et on prenait le TGV pour aller à Marseille quelques jours (en plus cher et en plus chaud).

le soleil couchant sur le golf vu de la piscine... pas désagréable

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget